À PROPOS

Le lieu

Le mythique Tourrette, lieu d'inspiration ayant appartenu à Dina Vierny muse du sculpteur Maillol est situé en face du Musée éponyme. Aujourd'hui, il s'invente comme un nouveau cabinet d'art contemporain, un lieu d'amateurs et de collectionneurs, un studiolo, un atelier singulier, une oeuvre d'art totale empruntant au Merzbau de Kurt Schwitters autant qu'à la boîte valise de Marcel Duchamps.

Carole Korngold

Depuis ses études à l'Ecole du Louvre et un diplôme en Egyptologie, Carole Korngold ne cesse d'exprimer un engagement esthétique et d'inventer son univers d'expression.
Antiquaire à 24 ans, cherchant la trace sensible de la main, la part du geste, le cheminement et le processus ou réside l'émotion, elle trouve naturellement une place auprès des artistes avec lesquels se construit telle une évidence aujourd'hui ce lieu singulier.
Tourrette, ancien bougnat parisien, s'inspire d'une esthétique de la modestie, de la beauté imparfaite pour laisser place à la révélation et l'expression d'artistes contemporains appartenant à des champs très divers, sculpteurs, céramistes, peintres, plasticiens, photographes... tous reliés par un même fil, celui de Tourrette par Carole Korngold.

Agent d'artiste

Du latin "Agens" participe présent du verbe Agos qui veut dir "agir pour"...


Au matin, je pense à mes plusieurs vies...
Collectionneuse ou chercheuse d'Art populaire, je glane toujours des images et des textes que j'utilise ensuite dans mes carnets.
Depuis toujours, je conduis ma démarche ésthétique consignée sur des supports de format 11X 7 cm en dessinant, en écrivant, en marchant dans les rues des villes - c'est à ma manière secrète, ma vie d'artiste.

Egyptologue de formation, antiquaire ou plus vraissemblablement "passeuse", j'aime les histoires qui s'inventent avec les rencontres.

D'une aventure menée au long de l'année 2020, j'appris à faire naître un levain.

j'observais le levain dont le developpement était conditionné par les atmosphères dans lesquelles il vivait ( composition de l'air, humidité) et des mains qui le portaient avec toute leur histoire, leurs affects, leurs p.h et leurs bactéries - avec aussi ce que le pétrin lui-même racontait, avait contenu et parfois conservé ...

Bref, ce détour sur mon chemin d'agent me faisait réaliser à quel point nous devions être humbles dans toutes nos actions, à quel point nos vies, nos pensées et notre travail se faisaient en commun. 

Tourrette représente ce cheminement ou le "faire "est davantage un processus de croissance à partir de matières actives , un processus d'accompagnement des artistes et de naissance de leur projet porté par l'idée d'une aventure enrichissante personnelle et commune faite à la fois  d'observation de sensibilité d'attention et d'ambition.

Une ambition de croissance artististique et de rayonnement.

Elle devient le levain que j'ai tant attendu.